real-estate-tag-line

UN HOMMAGE À TOUS LES MORTS POUR LA FRANCE, ET AUX MUTILÉS TOMBÉS SOUS LA MATRAQUE

UN HOMMAGE À TOUS LES MORTS POUR LA FRANCE, ET AUX MUTILÉS TOMBÉS SOUS LA MATRAQUE

« Morts pour la France ». Une expression que l’on pensait réservée à nos victimes de guerre. Quelque chose de lointain, symbolisé par les monuments aux morts, les commémorations où vous ne trouverez personne de moins de 60 ans.
Mais, nous voilà projetés dans le passé. Car non, nous ne pouvons pas en être 2019.

Preuve en est : Essayons seulement de parler à nos grands parents, nos anciens, nos retraités, nos vieux, eux qui on connu de près ou de loin les affres de la guerre, eux qui ont des proches dont le nom est gravé dans la pierre des martyrs de la France, eux qui ont cru en une constitution qui ne les abandonnerait pas ….

Allez donc leur expliquer, qu’aujourd’hui, en 2019, ils ne peuvent pas manger à leur faim avec ce que l’État daigne leur laisser.

Dites-leurs que leur petits enfants n’ont pas d’avenir, que leurs enfants sont les esclaves moderne d’une élite, qu’il travaillent pour payer des taxes, des crédits, des impôts, pour consommer, pour avoir l’impression d’exister.

Dites-leurs que petits et grands sont dans la rue, pour réclamer justice, et qu’ils reçoivent les coups, parfois fatals, de leurs semblables en uniforme.

Expliquez-leur qu’ils ne feront pas exception, que le respect de l’aïeul est mort, et qu’eux-mêmes peuvent être matraqués.

Faites aussi allusion à nos médias qui déforment la réalité, à la sécurité du citoyen qui n’est plus, aux attentats auxquels ils faudra « s’habituer » .

Et finissez en leur rappelant combien gagne un député, la retraite de nos présidents, les avantages, les traitements de faveur des grands de ce monde.

Que vous répondront-ils? Est cela le futur qu’ils imaginaient ? Est ce pour cela qu’ils se sont eux-mêmes sacrifiés toute leur vie durant ?

Ils vous diront que non, nous ne sommes pas en 2019. Nous avons régressé. Ou plus exactement, nous avons laissé une société qui n’a de démocratique que le nom s’installer jusqu’à ce que cela devienne insupportable.

Et nous y sommes. C’est de voir l’insupportable qui nous a fait réagir…
Alors à nous de rétablir la justice pour le respect de nos anciens, pour l’avenir de nos enfants.

Aujourd’hui nous devons faire souffler un nouvel air, nous devons nous délester de ce qui nuit à notre épanouissement, nous devons oeuvrer pour le bien-être futur de ceux qui sont et seront la France . Nous devons passer à l’étape qui nous permettra tous ensemble de nous faire entendre d’une même voix, et nous sortir de ce rôle de « gaulois réfractaires ».

Nous devons réfléchir, intelligemment, par nous-même et pour nous-mêmes. Mais avant toute chose nous devons chacun garder en mémoire les actes posés.

Peut-être y a t’il parmi vous des réfractaires au changement? Et bien sachez que de toute façon, faire machine en arrière n’est plus possible. Le peuple a ouvert les yeux sur une réalité trop longtemps dissimulée par les médias et les gouvernements.
Et la colère d’un peuple n’est jamais contrôlable, c’est la bête noire des dirigeants de toute horizon, et de tout temps . Et là, en plus, le sang a coulé.
Oui, en 2019, en France, le sang de ceux qui réclament de vivre dignement face à des dirigeants qui se goinfrent, ce sang là a coulé. C’est fou, quand on y pense….

Il y a tant de choses qu’il faut remettre à plat. Car la France, c’est nous.
Ce ne sont pas cette caste de profiteurs qui vont continuer à nous dire comment vivre, ce ne sont pas ces mêmes personnes qui veulent nous faire croire que nous ne sommes rien sans les grands patrons, ce ne sont toujours pas ces personnes qui vont continuer à nous mener les uns contre les autres afin de mieux régner.

Ils ne sont en réalité strictement RIEN sans nous.

La devise de la France : Liberté, Égalité, Fraternité. Ce sont les sont les valeurs de notre nation, de nos ancêtres, les valeurs de l’humanité du futur. Mais comment peut-on incarner ces valeurs lorsque l’on matraque le peuple?!!

Cher dirigeants. Partez. Démissionnez tant qu’il est encore temps. Partez et ne revenez jamais. Vous n’incarnez pas les valeurs de la France, les valeurs des femmes et des hommes morts sous le drapeau.

Les forces de l’ordre sont le dernier bouclier entre le peuple et l’exécutif !!!
Mesdames et Messieurs des forces de l’ordre, vous avez sali le drapeau et votre uniforme, le déshonneur a frappé votre histoire. Ah oui, c’est vrai, « vous avez des ordres ».

Mais …

Combien de personnes borgnes?
Combien de mains arrachées ?
Combien de vieux tabassés ?
Combien de vieilles insultées ?
Combien d’adolescents malmenés ?

Les dirigeants de notre nation ont du sang sur les mains, et un jour, ils devront répondre de leurs actes face au peuple.

L’Histoire jugera très sévèrement les politiques, la misère, les larmes subies par le Peuple français. Les brutalisations à répétition des sans-nom, des sans-grade que nous sommes. La triste chaîne de déshumanisation du monde du travail, des chômeurs, des jeunes et des retraités.

Fermer les yeux sur la réalité d’aujourd’hui, c’est pratiquer une politique de l’autruche qui se retournera immanquablement contre ceux qui l’auront cautionnée.

Force et Honneurs sur vous tous.
2019 est à nous, à ce que nous en ferons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 days ago

Jean Marc Henry

"Les médias et le tourbillon de la manipulation"

C’est une évidence presque parfaite : Il existe entre les médias et la politique un rapport étroit. Assurément, la vie politique ne peut être animée sans des opinions publiques dont la presse est l’instrument quasi incontournable. On peut, dès lors, comprendre l’immensité du pouvoir de la presse, son influence. Si l’on attribue à la presse le pouvoir de faire et de défaire, c’est bien parce qu’elle demeure encore aujourd’hui ce solide intermédiaire, ce puissant canal par lequel les citoyens ont accès aux dirigeants politiques. C’est aussi par cette même voie que ceux-ci peuvent communiquer aux peuples, leurs pensées, leurs sentiments et autres aspirations.

En effet, n’est-ce pas à travers les médias que les hommes politiques de tous bords engagent des opérations de séduction en direction des électeurs, avec une publicité ou diverses formes de communications efficaces à travers des slogans accrocheurs. Ou encore sous le prisme d’images valorisantes. Ainsi les hommes politiques sont bien conscients du pouvoir des médias. Ceux qui, parmi eux, l’ont compris, bien compris, en profite avec intelligence et tact et s’en sorte avec des résultats probants, quand ceux qui l’ont mal assimilé son importance y perdent de nombreuses plumes…

Mais, il ne s’agit pas seulement de comprendre l’intérêt et la nécessité qu’il y a à utiliser les médias pour atteindre sa cible, passer ses messages. Au-delà, beaucoup d’hommes politiques ont saisi la praticité du contrôle de la presse, pour mieux s’en servir et en abuser. Et sûrement, le meilleur moyen d’y arriver c’est de manipuler la presse. Faire donc écrire ou dire à la presse ce que l’on voudrait que les citoyens entendent et admettent comme vérité qui leur est favorable ; prêchant le faux pour avoir le vrai et vice versa.
Naturellement, en Afrique, ce type d’hommes politiques est bien informé du talon d’Achille des médias : situation de précarité, chiffres d’affaires peu enviable, environnement instable…

La presse dans beaucoup de pays africain manque cruellement de moyens. Les chiffres d’affaires sont en baisse, le personnel mal rémunéré, en somme l’économie des médias présente des signaux rouge. Le sachant, des hommes politiques font toutes sortes de propositions indécentes aux promoteurs des médias dont beaucoup cèdent à ces tentations immondes. Là peut donc commencer l’influence et le contrôle de ces hommes politiques sur les médias à travers leurs moyens, parfois colossaux mis en jeu. Autre aspect non négligeable, des hommes politiques sont nombreux aujourd’hui à investir dans les médias. Ils ont simplement créé des organes de presse dont ils ont l’entier contrôle et peuvent donc manipuler à satiété la plume de « leurs » journalistes.

La manipulation des médias est encore plus visible en Afrique surtout dans les médias d’Etat ou de partis politiques qui peuvent alors véhiculer n’importe quel message.

Dans cette grisaille, heureusement qu’il existe (il se compte au bout des doigts) les organes de presse qui travaillent avec objectivité quoique les obstacles à dompter sont énormes. La presse est certes un pouvoir puissant et constructif, mais qui manipulée ou contrôlée fausse les calculs d’une bonne démocratie, même si elle favorise la pluralité et la diversité d’opinion
... See MoreSee Less

View on Facebook

3 days ago

Jean Marc Henry

Le courage c’est de juger que quelque chose est plus important que la peur.

Les sentiments produisent le courage actif, et la philosophie le courage passif.

Sois fidèle dans les petites choses parce que c’est en elles que ta force réside.

Comment serait votre vie si vous n’aviez pas le courage de tenter des choses ?
... See MoreSee Less

View on Facebook