real-estate-tag-line

Les politiques trahissent la nation. Pourquoi le peuple ne trahirait-il pas la république ?

Les politiques trahissent la nation. Pourquoi le peuple ne trahirait-il pas la république ?

Le renoncement d’un peuple à sa liberté, l’acceptation de se voir insulter en son intelligence et d’être traité en mineur, cette trahison de sa dignité propre n’advient que lorsque les élites ont elles-mêmes renoncé à raisonner. Cependant, et c’est la force et la dangerosité de la liberté démocratique, l’abdication des politiques est sans effet si le peuple refuse de s’y soumettre ; elle est décuplée s’il lui offre sa violence.

Voir et entendre dans ces conditions une classe politique parler au nom du « peuple » alors qu’elle ne représente que les intérêts d’une élite et d’un agenda très souvent contraire aux intérêts du peuple, a quelque chose de profondément dérangeant. Cette trahison est pourtant le paradigme de la politique depuis des décennies.

Soit vous faites partie de ceux qui ne voyez pas cela, et vous êtes dupes. Complices à votre insu. Dans ce cas, le mal est presque indolore. Sauf votre pouvoir d’achat qui diminue, et votre insécurité qui s’accentue bien que vous soyez de plus en plus surveillé… Soit vous percevez l’architecture de leurs mensonges, et vous en souciez, et cela est extrêmement douloureux.

Il n’y a rien de plus dangereux que cette « décomplexion » qui consiste à en finir avec l' »hypocrisie ». Une nation, les principes qui la fondent et les lois qui la structurent sont hypocrites puisqu’ils regardent l’inégalité des hommes et en déduisent l’égalité des citoyens. Toute la politique repose sur des conventions, sur un accord, en aucun cas sur les lois de la nature, et c’est pourquoi le socle en est si précaire. Mais c’est à cette précarité que le peuple doit ses droits, qui sont encore une illusion, mais attention le peuple doucement va ouvrir les yeux de la liberté.

Qui a favorisé la résistance à toutes les formes d’oppressions et d’injustices depuis la naissance de notre peuple, doit être cultivé et renforcé, car trahir son peuple est très grave… Voilà pourquoi nous citons à nouveau ce refrain du chant des partisans.

Les hommes politiques sont élus par une minorité d’entre nous du fait de l’abstention massive qui est la sanction de leur trahison.

Il faut traiter comme des traîtres à la patrie ceux qui font les autruches devant la barbarie du pouvoir envers son propre peuple.

Le peuple a été froidement trahi.

George Orwell, disait s’agissant du vote « un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traitres, n’est pas victime, il est complice ».

Cette phrase fait réfléchir. Quelle est notre part de responsabilité dans les prises de positions de nos gouvernements ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 days ago

Jean Marc Henry

Love doesnt make the world go round. Love is what makes the ride worthwhile.

The way to love anything is to realize that it might be lost.

The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart.

You know you’re in love when you can’t fall asleep because reality is finally better than your dreams.

Tis better to have loved and lost, than never to have loved at all.
... See MoreSee Less

View on Facebook

6 days ago

Jean Marc Henry

La medida del amor es amar sin medida.

El amor que se alimenta de regalos siempre está hambriento.

A batallas de amor, campos de plumas.

El amor semeja un árbol: se inclina por su propio peso, arraiga profundamente en todo nuestro ser y a veces sigue verdeciendo en las ruinas de un corazón.

Entre lo que existe y lo que no existe, el espacio es el amor.

El amor es como la salsa mayonesa: cuando se corta, hay que tirarlo y empezar otro nuevo.
Con la moral corregimos los errores de nuestros instintos y con el amor corregimos los errores de nuestra moral.

El amor, como ciego que es, impide a los amantes ver las divertidas tonterías que cometen.

El grande amor, medroso, desconfía; el pequeño, con tino, es atrevido.

No hagas nada por retener a la mujer que se va ni al pájaro que vuela; deja que el destino se cumpla.

El amor lleva en sí su propia plenitud. L’amour porte en lui sa propre plénitude.

Amar es despojarse de los nombres.

¡El verdadero amante en toda parte ama y siempre se acuerda del amado!

El verdadero amor no es el que perdona nuestros defectos, sino el que no los conoce.

El amor es invisible y entra y sale por donde quiere, sin que nadie le pida cuenta de sus hechos.

El amor es el único tesoro que no se saca con pico y pala.

Amar a alguien para hacerlo distinto significa asesinarle.

Hacer el amor entre dos enamorados no hace falta poque el amor entre ellos ya esta hecho.

El amor nace de un flechazo; la amistad del intercambio frecuente y prolongado.

Siempre que haya un hueco en tu vida, llénalo con amor.

¿Sufre más aquél que espera siempre que aquél que nunca esperó a nadie?

A menudo los labios más urgentes no tienen prisa dos besos después.

Es tan corto el amor y es tan largo el olvido.

No puede ser bueno aquél que nunca ha amado.

El mayor obstáculo para el amor es el temor secreto de no ser dignos de ser amados.

El amor abre todas las puertas; el rencor las cierra.

El amor más fuerte y más puro no es el que sube desde la impresión, sino el que desciende desde la admiración.
... See MoreSee Less

View on Facebook